Les apparences

Marc Fitoussi

France, Belgique, 2020, 1h50

Avec : Karin Viard, Benjamin Biolay, Lucas Englander, Laeticia Dosh

Librement adapté du roman Trahie de Karin Alvtegen

Vienne, ses palais impériaux, son Danube bleu…Et sa très privilégiée communauté d’expatriés français. Couple emblématique, Ève (Karin Viard) et Henri (Benjamin Biolay) ont tout pour être heureux. Lui est un prestigieux chef d’orchestre, elle travaille à l’Institut Français. Une vie apparemment sans fausse note jusqu’au jour où Ève voit son univers protégé se fissurer et ses certitudes s’effondrer.

Marc Fitoussi revient avec un film qui débute comme une comédie sociale, une étude de mœurs sur les Français de l’étranger, puis évolue vers une tonalité plus grave, voire carrément inquiétante, évoquant Hitchcock, Chabrol, Buñuel, mais aussi Demy ! Le mélange des genres est totalement assumé et la bande originale, spécialement pensée pour le film, sème le trouble. Ève et Henri commettent des actes odieux mais on ne parvient jamais à les détester complètement. Les Apparences se révèle être un film à la mécanique impeccable, aux comédiens brillants qui s’empare de réflexions modernes et contemporaines sur fond de thriller amoureux. Terriblement efficace.