Affiche Les aristochats.jpg

A partir de 5 ans

Les Aristochats

Wolfgang Reitherman

États-Unis, 1970, 1h10

 

À Paris, en 1910, une riche vieille dame, Adélaïde de Bonnefamille, rédige un testament dans lequel elle lègue toute sa fortune à sa chatte Duchesse et ses trois chatons, Marie, Toulouse et Berlioz. Mais son cupide majordome Edgar, qui doit hériter de tous les biens à la mort des chats, décide de hâter la procédure en se débarrassant définitivement de toute la famille féline. Le projet est mis à mal par deux chiens de ferme, Napoléon et Lafayette, et Duchesse et ses chatons se retrouvent abandonnés loin de leur maison. Heureusement pour eux, Thomas O'Malley, un séduisant chat de gouttière, les sauve de ce mauvais pas. Grâce à lui, ils vont découvrir la bohème parisienne avant de retrouver leur cher foyer et leur non moins chère maîtresse.

 

Les Aristochats, classique de l’animation, représente à la fois la réussite et l’efficacité des studios Disney. En effet, le film associe tout ce qui caractérise les films d’animation Disney et ce avec succès. La musique a une place de choix dans le film. Pas une simple bande-son d’accompagnement, elle fait partie intégrante du film, jouée et chantée par les personnages eux-mêmes. Notons la chanson du générique de début chantée par Maurice Chevalier, figure populaire du music-hall français, dont la voix colle parfaitement à la période dépeinte dans le film. Ce sont même les différents genres musicaux qui permettent de distinguer « socialement » Duchesse et ses chatons de la bande de chats de gouttière : de la musique classique au scat et au jazz.

Benshi

© 2015Cinémartigues