Chronique d'une liaison Passagère .jpg

Chronique d'une liaison Passagère

Emmanuel Mouret

France, 2022, 1h40

Avec : Sandrine Kiberlain, Vincent Macaigne, Georgia Scalliet

Une mère célibataire et un homme marié deviennent amants. Engagés à ne se voir que pour le plaisir et à n’éprouver aucun sentiment amoureux, ils sont de plus en plus surpris par leur complicité…

Le film ne retient de ses personnages que leurs rendez-vous dérobés, rejetant à ses marges tout ce qui n’appartient pas directement à leur relation. Le cinéaste s’amuse à inverser les rôles traditionnels au sein du couple : l’homme, pudique et réservé, versant volontiers dans l’autodépréciation, cède l’initiative à une femme beaucoup plus hardie que lui. Mais le complexe ici décrit est encore plus amusant. Parce qu’ils s’acharnent à ne pas se gêner, à ne pas se faire de scène, à devancer le désir de l’autre, quitte à le prendre de vitesse, Charlotte et Simon inventent une relation si fluide, et pour tout dire si parfaite, qu’elle leur coule entre les doigts… Orfèvre de la maladresse sentimentale, soucieux d’expurger la romance de sa part la plus dramatique, Mouret confie à ses deux comédiens une partition funambule : celle d’incarner ce charmant travers de l’être amoureux qui consiste, sous le regard de l’autre, à se mentir à soi-même.

                                                                                                                                                                                                 Mathieu Macheret

© 2015Cinémartigues