Benni

Nora Fingscheidt

Allemagne, 2020, 1h58

Avec : Helena Zengel, Albrecht Schuch, Gabriela Maria Schmeide

Festival de Berlin : Meilleur Premier Film ; Festival des Arcs : Prix du Public

Benni a neuf ans. Négligée par sa mère, elle est enfermée depuis sa petite enfance dans une violence qu'elle n'arrive plus à contenir. Prise en charge par les services sociaux, elle n'aspire pourtant qu'à être protégée et retrouver l'amour maternel qui lui manque tant. De foyer en foyer, son assistante sociale et Micha, un éducateur, tenteront tout pour calmer ses blessures et l'aider à trouver une place dans le monde.

Benni a déjà épuisé toutes les structures d’accueil pour enfants turbulents. En proie à des crises d’agressivité incontrôlables, elle est dangereuse pour elle-même et pour les autres enfants, dont le personnel éducatif, pourtant si tolérant, respectueux et confiant. Pour aggraver le tout, Benni déteste l’école où, stigmatisée et paniquée, elle se déchaîne sur les autres élèves. Que faire de cette enfant inadaptée aux normes du système éducatif ? C’est la question posée par ce film dénué de sentimentalisme, tout en rappelant Mommy de Xavier Dolan, et qui rend hommage aux travailleurs sociaux. Quasiment de toutes les scènes dans le rôle de Benni, la jeune comédienne Helena Zengel réussit à passer d’une sauvagerie démoniaque à la plus grande fragilité.