top of page
L’Arbre aux Papillons d’or.png

Festival de Cannes 2023 : Caméra d’Or

L’Arbre aux Papillons d’or

Pham Thien An

Vietnam, 2023, 2h58

Avec : Le Phong Vu, Nguyen Thi Truc Quynh, Nguyen Thinh

Après la mort de sa belle-sœur dans un accident de moto à Saigon, Thien se voit confier la tâche de ramener son corps dans leur village natal. Il y emmène également son neveu de 5 ans, Dao, qui a miraculeusement survécu à l’accident. Au milieu des paysages mystiques de la campagne vietnamienne, Thien part à la recherche de son frère aîné, disparu il y a des années, un voyage qui remet profondément en question sa foi.

Voir naître un cinéaste n’est jamais une mince affaire. Le réalisateur de L’Arbre aux papillons d’or, Pham Thien An, n’a que 34 ans, et s’impose comme l’une des plus belles découvertes du festival de Cannes. Le cinéaste surgit avec ce premier long métrage, où le hasard et la foi viennent hanter la réalité jusqu’à la transformer. Tout commence à Hô Chi Minh-Ville par un accident qui pousse au départ un jeune homme, pourtant simple témoin de la scène, vers les montagnes. Thien doit s’occuper de l’enfant de l’une des victimes, sa belle-sœur. Le passage de la ville à la nature évoque un balancier esthétique puissant dans le meilleur cinéma asiatique des trente dernières années. Les choix formels très sûrs de Pham Thien An s’inscrivent aussi dans cette histoire moderne, à coup de plans fixes et longs, traversés par des visions et des murmures, sur un fil entre veille et sommeil. L’Arbre aux papillons d’or emporte l’adhésion par son extrême sensibilité et donne envie de voir jusqu’où pourra aller son auteur. Très loin, sans doute.

Olivier Joyard                                                                                         

bottom of page