LA CRAVATE

Mathias Théry, Etienne Chaillou

France, 2020, 1h37

Bastien, 20 ans, est un militant très engagé dans l’extrême droite. Pas le mauvais gars, au demeurant, mais il a le tort de se leurrer, et d’avoir envie d’une carrière politique (d’où la cravate du titre). Lors de la campagne présidentielle, il est la proie d’une désillusion de plus en plus forte. Portrait d’un salaud ? Pas du tout. Tract pro-FN ? Non. Mathias Théry et Etienne Chaillou (« la Sociologue et l’Ourson », 2016) gardent une certaine distance, tout en examinant la façon dont un homme peut être à la fois écrasé par un parti et modelé par une idéologie. Fin, intelligent, original, le film est fascinant par son approche quasi romanesque (voix off, pas de dialogues) et le sentiment d’être dans la tête de Bastien. C’est du cinéma politique, et du meilleur.

                                                                                                                                                                                                                                                  François Forestier

CINE-REALITE

Jeudi 9 Avril

En partenariat avec le Café Citoyen de Martigues