Seules les bêtes

Dominik Moll

France, Allemagne, 2019, 1h56

Avec : Laure Calamy, Denis Ménochet, Valeria Bruni Tedeschi…

Une femme disparaît. Le lendemain d’une tempête de neige, sa voiture est retrouvée sur une route qui monte vers le plateau où subsistent quelques fermes isolées. Alors que les gendarmes n'ont aucune piste, cinq personnes se savent liées à cette disparition. Chacune a son secret, mais personne ne se doute que cette histoire a commencé loin de cette montagne balayée par les vents d’hiver, sur un autre continent où le soleil brûle, et où la pauvreté́ n’empêche pas le désir de dicter sa loi.

« Le hasard est plus fort que toi ». Voici une phrase prononcée par l’un des personnages du nouveau film de Dominik Moll ("Harry un ami qui vous veut du bien", "Des nouvelles de la planète Mars"). Chapitré selon les prénoms de 5 personnages, le scénario puzzle permet de dresser en creux le portrait d’une femme disparue, dont on découvre le sort à mi parcours. Complexe autant que torturée, l’histoire fait appel a la notion de hasard, et donnera sur le tard leur sens aux premières images du film, situées bien loin des étendues enneigées du Causse. A chacun des chapitres le lot de surprises est tel qu’un plaisir grandissant s’empare du spectateur attentif, comme il semble imprégner chacun des interprètes, campant tous des êtres à leur manière en manque d’amour. Et c’est finalement cet isolement de chacun des personnages qu’on retiendra de ce thriller jeu de pistes, à la construction si particulière, adapté du roman de Colin Niel.

                                                                                                                                                                                                                                                  Olivier Bachelard