Murina.jpg

Murina

 

Antoneta Alamat Kusijanovic

Croatie, Slovénie, 2021, 1h36

Avec : Gracija Filipovic , Danica Curcic , Leon Lucev

Festival de Cannes 2021 : Caméra d’Or

Sur l’île croate où elle vit, Julija souffre de l’autorité excessive de son père. Le réconfort, elle le trouve au contact de sa mère – et de la mer, un refuge dont elle explore les richesses. L’arrivée d’un riche ami de son père exacerbe les tensions au sein de la famille. Julija réussira-t-elle à gagner sa liberté ?

La murène est ce poisson anguilliforme dont les dents acérées et la souplesse sinueuse ont des reflets légendaires. Sans compter son nom scientifique, Muraena helena, qui évoque la belle Hélène, la femme la plus célèbre de la mythologie grecque. Entre l’animal marin et Julija, l’héroïne adolescente de Murina, pousse gracile irrésistiblement attirée par la plongée et les fonds sous-marins, se dessine un peu plus qu’une affinité : une part obscurément allégorique. Ce beau et intriguant film de la Croate Antoneta Alamat Kusijanovic, se présente comme une sorte de conte énigmatique, variation en eaux troubles sur l’éternelle histoire de la beauté mise en cage (et donc sur celle de Barbe-Bleue) qui cherche désespérément à s’en échapper. Un conte énigmatique et hypnotisant.

Mathieu Macheret