top of page
Le Deserteur.png

Le Déserteur

Dani Rosenberg

Israël, 2024, 1h38

Avec : Ido Tako, Mika Reiss, Efrat-Ben Tzur

Shlomi, un soldat israélien de dix-huit ans, fuit le champ de bataille pour rejoindre sa petite amie à Tel Aviv. Errant dans une ville à la fois paranoïaque et insouciante, il finit par découvrir que l’armée, à sa recherche, est convaincue qu’il a été kidnappé…

Il fallait toute l'ingéniosité du sens de la tragicomédie de Dani Rosenberg pour relever le lourd défi de la réalisation de ce film.

Tout commence par l'envie de transmettre la réalité quasi documentaire de la sensation post-traumatique d'un jeune homme fuyant les lieux de combats militaires et qui retrouve la vie civile tout en étant déconnecté de celle-ci. Le cinéaste utilise pour cela les ressorts du burlesque avec un comédien particulièrement athlétique qui pourrait être un mélange entre un Buster Keaton en lutte contre les éléments et un Jacques Tati dont les personnages innocents sont dépassés par des réalités quotidiennes absurdes pourtant admises par l'ensemble de la société. Un monde soumis à l'idéologie guerrière permanente où attaquer et se défendre se confondent dans une folie ne permettant plus d'appréhender la réalité. Dani Rosenberg saisit au plus près le pouls de la société israélienne contemporaine dans cette tragicomédie au rythme saisissant emmenée par la fougue tonitruante de son protagoniste.

Cédric Lépine

bottom of page