top of page
Only the river Flow.png

Festival de Cannes 2024 : Un Certain Regard. Reims Polar : Prix du Jury

Only the river Flow

Shujun Wei

Chine, 2024, 1h42

Avec : Yilong Zhu, Zeng Meihuizi, Tianlai Hou

En Chine, dans les années 1990, trois meurtres sont commis dans la petite ville de Banpo. Ma Zhe, le chef de la police criminelle, est chargé d'élucider l'affaire. Un sac à main abandonné au bord de la rivière et des témoignages de passants désignent plusieurs suspects. Alors que l’affaire piétine, l’inspecteur Ma est confronté à la noirceur de l’âme humaine et s'enfonce dans le doute...

Tourné sur pellicule, avec une image au grain très expressif, le film exploite la force symbolique de ses décors : rivière grise, appartements exigus, rues pluvieuses, cinéma désaffecté… Leur expressivité contraste avec le flegme hiératique de l’enquêteur, brillamment interprété par Zhu Yilong. Explorant des thématiques fortes, porté par un récit troublant et une mise en scène saisissante, Only the river flows est un pur film noir, sur les abîmes de la nature humaine, sur l’absurdité du monde, sur les contradictions et l’hypocrisie de toute communauté. À mesure que le film avance, on verra que son essence ne tient pas tant dans la résolution de l’enquête – existe-t-il seulement un coupable ? – que dans le sillon trouble qu’emprunte le protagoniste. Comme les plus grands auteurs de polars, Wei Shujun utilise la singularité de son personnage principal pour signer, à travers son regard, un splendide portrait de la Chine d’aujourd’hui.

bottom of page