Joker

Todd Phillips

USA, Canada, 2019, 2h02

Avec : Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz…

Mostra de Venise 2019 : Lion d’Or

Interdit aux moins de 12 ans

Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand écran, se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société.

Le Joker est un marginal, un exclu et un survivant. Il voudrait avancer, mais la société dresse ses murs infranchissables. Il lui oppose le rire. Son rire. Un rire irrépressible qui est un rire de désespoir et de folie. Mais ce rire est impuissant, et il s’arme bientôt, inquiétant, de la plus grande des violences, brutale et inhumaine. Le Joker, le grand méchant, est prêt à prendre la place de l’enfant inoffensif et innocent qui voulait simplement faire rire.  Il est prêt pour la plus sauvage barbarie, un rire de sang. Le Joker de Todd Phillips est un enfant du trauma, troublé de visions de cauchemar. L’enfant trop seul d’une mère dévorante et toxique et l’enfant d’un monde qui n’a pas voulu de lui et dont il se venge. Joker dépouillé et squelettique, presque cadavre ambulant, Joaquin Phoenix se mue en héros spectral et ambigu de tragédie shakespearienne, promis à un sombre destin.  Sous son maquillage clownesque d’une pâleur glacée, il donne une irrésistible et attachante folie au Joker, œuvre malade, littéralement insensée. D’une beauté dramatique stupéfiante, l’acteur attrape la lumière dans l’obscurité funeste de Gotham City, produisant une performance qui est, à ce jour et sans conteste, sa plus grande.

                                                                                                                                                                                                                                                             Jo Fishley