JUDY

Rupert Gool

Angleterre, 2020, 1h58

Avec : Renée Zellweger, Jessie Buckley, Finn Wittrock

Hiver 1968. La légendaire Judy Garland débarque à Londres pour se produire à guichets fermés au Talk of the Town. Cela fait trente ans déjà qu’elle est devenue une star planétaire grâce au Magicien d’Oz. Judy a débuté son travail d’artiste à l’âge de deux ans, cela fait maintenant plus de quatre décennies qu’elle chante pour gagner sa vie. Elle est épuisée. Alors qu’elle se prépare pour le spectacle, qu’elle se bat avec son agent, charme les musiciens et évoque ses souvenirs entre amis ; sa vivacité et sa générosité séduisent son entourage. Hantée par une enfance sacrifiée pour Hollywood, elle aspire à rentrer chez elle et à consacrer du temps à ses enfants. Aura-t-elle seulement la force d’aller de l’avant ?

Le film se divise en deux parties. L'une dépeint le malheur d’être un enfant-acteur, l'autre le malheur de ne plus l'être. En choisissant de tourner des scènes sur la route de briques jaunes et aux concerts londoniens de Garland en 1969, l'intrigue coïncide parfaitement et avec le 80e anniversaire de la sortie du Magicien d'Oz, et avec le 50e anniversaire de la mort de Garland. C’est un film étonnamment sombre pour un biopic musical, mais Zellweger est sa lumière. Elle est à elle seule tout un "one-woman show" et elle est bien déterminée à faire comme dit la chanson “Get Happy”.

                                                                                                                                                                                                                                                                Kaleem Aftab