AVANT PREMIERE le mardi 19 Novembre à 20h00

PROGRAMMATION  du 4 au 17 Décembre

Gloria Mundi

Robert Guédiguian

France, 2019, 1h46

Avec : Gérard Meylan, Ariane Ascaride, Anaïs Demoustier, Robinson Stévenin, Jean-Pierre Darroussin, …

Mostra de Venise 2019, Meilleure Interprétation Feminine : Ariane Ascaride

Daniel sort de prison où il était incarcéré depuis de longues années et retourne à Marseille. Sylvie, son ex-femme, l’a prévenu qu’il était grand-père : leur fille Mathilda vient de donner naissance à une petite Gloria. Le temps a passé, chacun a fait ou refait sa vie… En venant à la rencontre du bébé, Daniel découvre une famille recomposée qui lutte par tous les moyens pour rester debout. Quand un coup du sort fait voler en éclat ce fragile équilibre, Daniel, qui n’a plus rien à perdre, va tout tenter pour les aider. Gloria Mundi rend compte d’une dégénérescence sociale, à savoir la disparition de la solidarité et de l’entraide. La guerre économique est telle que les gens modestes, les précaires sont prêts à tout, c’est-à-dire à s’entredéchirer, pour survivre. Le film choral tend vers la tragédie, pressentie, inexorable… La démonstration est aussi implacable qu’émouvante. Fini, le combat collectif, finie, même, la fidélité du couple, ne restent plus que des individus sous pression, qui se font du mal et se trahissent pour satisfaire des pulsions ou, simplement, pour sauver sa peau. Oui, Gloria Mundi est bien noir.                                                                                                                                                                                                                                                              Jacques Morice